Inauguration : trois jours de fête

Publié le  : 30-09-2021

Trois jours bien remplis de gaieté, de bonne humeur.

On a commencé avec…

Un atelier déco sur la Place. Les arbres se sont retrouvés enrubannés, on a mis des guirlandes d’origamis faits avec Karine, l’animatrice de la MQS,
Dominique nous a montré comment faire des fleurs avec des  bouteilles en plastique, Marianne a fait du tissage sur les bancs, on a accroché des fleurs de couleurs vives aux arbres en  bambous. Les enfants étaient très inventifs.

Un  atelier maquillage où tout le monde s’y est mis, certains enfants en ont même maquillé d’autres ! Magnifiques résultats!

Un atelier pâtisserie où tout le monde était invité à participer, atelier encadré par Lionel et J-Pierre (pas des pro !) et il y a eu un véritable mélange de recettes de différents pays, de Colombie, de Chili, du Maghreb, des makrouts, des pâtisseries vietnamiennes. Ça a été l’occasion de rire ensemble et de faire connaissance. On les a offerts à l’heure du goûter avec du thé à la menthe, miam.

 

Le vendredi, on avait cuisiné toute la matinée pour offrir à tous nos invités de quoi manger : des mini galettes recouvertes de guacamole ou de tartinades aux poivrons et noix ou de poisson, des soupes : gaspacho et velouté de courgette, un délice !

 

Des contes pour enfants et des contes pour adultes, à l’intérieur du café, on était bien installés pour écouter les 3 conteuses de Cont’Aisy.

Une pièce de théâtre « La Jacasserie », avec tous ses acteurs venant de Lyon qui reproduisaient des scènes de bistrot.

Des écrivains publics nous ont proposé des débuts de textes à continuer pour écrire le « plus
long poème possible » qu’ils nous ont lu le samedi soir.

De la musique…

Le bal folk avec « la Galopine » qui a secoué la poussière de nos années confinées.

 

Les Tambours Poubelles qui ont fait l’introduction pour les discours, en présentant la Caravane sur des roulements de tambours avec un rythme endiablé.

Des pianistes, une junior de 9 ans qui nous a joué ses morceaux favoris.  Étienne nous a charmé aussi par son brio et sa diversité, on ne se lassait pas de l’entendre.

Philippe nous a interprété la rapsodie hongroise de Liszt et un nocturne de Chopin.
Un slameur américain venu d’Annecy qui parlait anglais  (Zut ! On avait oublié l’interprète).
Pierre et son groupe qui nous ont fait à nouveau chanter et danser sur des airs pop très variés.

Tout le monde semblait ravi et nous aussi !